Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 mai 2009 1 04 /05 /mai /2009 07:20
Petit menu tout en saveurs et parfums...pour amoureux !
                   "Allez vite voir l'album photos à droite ! Mmmm les bonnes odeurs !"    

Le muguet du Jardinoux n'est pas encore en fleurs mais le bonheur est au coeur !                     
                                                                                                    






Repost 0
4 mai 2009 1 04 /05 /mai /2009 05:42
Comme chaque année, Orléans se met au rythme de festivités en lien avec les coutumes du Moyen Age pendant les 10 premiers de Mai :



Ce 1er mai, sur l'île Charlemagne, jeux et spectacles réjouissaient petits et grands. Quelques artisans présentaient des poteries et des écuelles de bois fabriqués d'après des modèles moyennageux.
Voici quelques photos qui explicitent l'ambiance :









ces couteaux sont très efficaces



















  Tournoi pour remporter l'anneau d'or !




                          

 







    Four à pain de terre et de paille-Dégustation d'un pain au goût  
    rustique













   Ecossais du groupe folklorique d'Aubigny-sur-Nère




                                                                                                      




                              
                                            
   Dentellière à la licorne



                                      




       



     Clin d'oeil du grand-duc d'Amérique !








                                                                                          
  Voir d'autres photos dans l'album qui est dans la colonne de droite.

Les festivités continuent jusqu'au 10 mai avec un programme bien dense ! ( lien http://www.fetesjeannedarc.com/ pour les détails)

  Bonnes découvertes !



                      
Repost 0
2 mai 2009 6 02 /05 /mai /2009 06:31
Plusieurs peuples gaulois ont primitivement habité le territoire qui forme le département du Loiret ; les Carnutes occupèrent la partie septentrionale, et les Senons s'étendaient vers l'est, dans le pays appelé depuis Gâtinais.

Ce territoire d’entre Loire et Seine est coupé du sud au nord en deux parties quasi-égales par le cours de la rivière du Loing.

le Gâtinais est une région à part entière, constituée d’une mosaïque de petits pays variés mais sans limites naturelles et une de ses particularités est qu’il n’a pour ainsi dire jamais constitué un ensemble administratif homogène: même aujourd’hui il est partagé entre trois régions : Ile-de-France, Centre, Bourgogne, et quatre départements : Seine-et-Marne, Essonne, Loiret et Yonne.

Les spécialistes préfèrent opter pour une délimitation à géométrie variable, sans contours rigoureux, pour aboutir à un grand périmètre Gâtinais-Puisaye qui semble présenter une certaine cohérence de coutumes et de traditions.

Ainsi au nord le Gâtinais débuterait vers Saint-Fargeau-Ponthierry (Seine-et-Marne), à l’ouest il descendrait par la vallée de l’Essonne et poursuivrait sa course jusqu’au cours de la Juine avant de venir longer la forêt d’Orléans.

Au sud le Gâtinais suivrait la rive droite de la Loire qu’il quitterait en direction de Lavau et de ses collines de la Puisaye puis il remonterait par la vallée de Tholon et la rive gauche de l’Yonne.

Pour des raisons historiques le Gâtinais est généralement divisé en deux grands territoires :
· au nord, le Gâtinais français qui comprend le sud des départements de l’Essonne et de la Seine-et-Marne ;
· au sud, le Gâtinais orléanais qui englobe l’ouest du département du Loiret auquel on peut rattacher le Gâtinais sénonais au nord-est du département de l’Yonne.

Et la région possède deux capitales : Nemours et Montargis.

(le "vieux Montargis" -  création personnelle)

Etymologie du Gâtinais :
Certains historiens lui trouvent une origine latine ou germanique, mais les deux explications se recoupent pour désigner une région où la forêt est partiellement défrichée et clairsemée, où alternent bois, prairies et champs.

Pour certains, le nom de Gâtinais vient du mot latin Vastum qui signifie large et étendu.
 
D’autres trouvent au terme Gâtinais (vastinen, vastnensis, vastinetum) une toute autre origine, bien qu’également latine, signifiant un pays dévasté, ravagé et incendié, qui faisait certainement référence à la période des grandes invasions ; en effet la région se trouvait être sur le passage des différentes troupes nordiques des 5ème et 6ème siècles.

Plus généralement, dans l’opinion populaire et dans la tradition locale, on admet que par sa racine franque wastina ou wast, le terme Gâtinais indiquerait une région de terres désolées et désertes, sablonneuses et peu fertiles.

Alors avec un pays aux contours si flous comment savoir si on y est ? il y a les produits du terroir…

LE SAFRAN DU GATINAIS

L'usage du safran (crocus sativus) remonte à la plus haute antiquité. Des auteurs, tels qu'Homère, Pline, Virgile, Quinte-Curce, en font mention.Le safran était connu et apprécié des anciens. Il est fort probable qu'après avoir eu connaissance des propriétés de cette plante, les Arabes en introduisirent la culture en Afrique du Nord, puis en Espagne.

Sur l'époque et l'origine de son introduction dons le Gâtinais, on n'est pas non plus fixé avec certitude. Il est fort probable que cette culture soit bien antérieur à 1698, date où un édit de Louis XIV reconnaît officiellement cette culture. En effet, des minutes des baux retrouvées dans l'Orléanais, beaucoup plus anciennes que cette date, font mention de la culture du safran.

Du 16ème au 19ème siècle, la ville de Boynes (entre Beauce et Gâtinais) fut la capitale mondiale du safran. Il existait même une tradition safranière : les bulbes de ce crocus si particulier entraient dans les dots de mariage. Il y avait également un carnaval du safran.

C'était à la foire de Beaune-la-Rolande ou à celle de Boynes que se vendait la meilleure partie des safrans du Gâtinais que les étrangers venaient acheter eux-mêmes. "Le territoire de Beaune abonde en safran et les habitants des environs en font un grand trafic" (Chroniqueur 1780).

Jusqu'au 17ème siècle, les Allemands et les Hollandais venaient acheter leur safran à Boynes, début Novembre, puis la vente se fit par commissionnaires demeurant à Pithiviers et le marché du safran  cessa de se tenir à Boynes. Le déclin du safran s'amorce à la fin du dix-neuvième siècle avec les hivers rigoureux de 1880 et 1881qui font disparaître une grande quantité de bulbes, car le safran ne résiste pas à des températures de moins 13°.

Puis l'exode rural, le coût de la main-d’oeuvre, le développement des colorants de synthèse et la demande qui  diminue donnent le coup de grâce à la culture du safran. Le dernier champ disparaît en 1930.

En 1987, une association "Les safraniers du Gâtinais" est créée par un groupe d'agriculteurs et l'année suivante, ils font venir 50 000 bulbes en provenance du Cachemire. Avec ce produit de luxe, l'association veut retrouver non seulement une valeur du patrimoine régional mais aussi développer un projet alliant recherche agronomique, tourisme vert, mécanisation de la récolte et débouchés de vente. Bien sûr, le projet est ambitieux et le challenge difficile à relever, mais c'est un bel exemple de diversification et de sauvegarde de la tradition ancestrale.


Le musée du safran


Depuis septembre 1988, Boynes possède un musée du safran qui mérite le détour. Dans une ancienne maison de marchands de vin, plusieurs salles ont été aménagées qui présentent un survol historique et anecdotique de la commune, mais surtout une histoire des mutations agricoles de ce pays.
Pour soutenir cette activité traditionnelle : les safraniers du gâtinais/link


LE MIEL DU GATINAIS

Ses origines.

Le Miel du Gâtinais existe depuis le moyen âge.Il s’est affirmé très tôt comme l’un des plus réputés en France.  Les rois de France qui aimaient venir dans le Gâtinais lui ont donné ses premières lettres de noblesse.
Puis au
XIXème siècle les avancées techniques des apiculteurs du Gâtinais ont contribué à la production d’un miel de grande qualité. On a alors commencé à parler des miels surfins du Gâtinais, généralement les mieux payés du marché.

Il s’agissait alors d’un miel à dominante de sainfoin et de trèfle incarnat : A l'époque du transport par chevaux et vu la proximité de la capitale, il y avait beaucoup d'élevages, de rendez-vous de chasse et de relais de la poste, dans la région. Mais pour nourrir ces animaux, il y avait aussi beaucoup de champs de trèfle, de sainfoin et de luzerne, très fréquentés par nos amies les abeilles.

Profitant de cette aubaine, les apiculteurs de la région se sont alors mis à faire connaître le précieux produit,
naturel, fabriqué par les abeilles, en lui donnant le nom de "Miel du Gâtinais".

Aujourd’hui

La flore a changé et le sainfoin est devenu rare. Mais le terroir demeure et le Gâtinais continue de produire des miels très recherchés, en particulier pour leur douceur et leur finesse…. Et il y a une production locale de tous les produits à base demiel : du pain d’épices jusqu’aux bonbons.

A visiter : Le musée vivant de l'apiculture Gâtinaise : Musée Vivant de l'Apiculture –  ttp://www.museevivant.com/) …Eh oui, le Gâtinais est terre de gourmands !!!

Pour en savoir plus : link


Repost 0
1 janvier 1970 4 01 /01 /janvier /1970 00:00

 

 

Bonjour !

 

 

ang.jpg

image du Net


 

 

 

Une mini-mini Crèche !

 

 


 

008-copie-2.JPG

 

 

Connaissez-vous Crocettanda  ?

 L'an dernier, j'avais trouvé la grille 

de cette Crèche minimaliste chez Ceraso.

 


 

 

 

 

82ded20d.gif


Même Api, fait partie du choeur des Anges

pour vous inviter à visiter ce blog italien !

 

 

 

 

 Heuuu... tout bien réfléchi...

 

non-2.gif

 

Non ! Non ! N'y allez pas !

Vous allez loucher !

Que de gentils ouvrages

à la mise en oeuvre facile...

avec des tutos de réalisation !

 

Mais non ! cé pas pour vous !

 

 

 

 

 

Avec les aventurières,   merci-rose.gif 

je remercie Crocettanda pour ses beaux cadeaux !

 

 

 

 

 

Hier, au bord du Loing à Nemours...

 

 

001-copie-1.JPG

...une photo rien que pour vous !

 

 

 

A Tantôt !

Danaou

Repost 0
Published by Danaou - dans point compté
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog du Jardinoux
  • Le blog du Jardinoux
  • : Guérisseuse-magnétiseuse de campagne, bienvenue au Jardinoux avec Api (notre Terrier du Tibet) qui saura vous accueillir ! J'exerce ce don familial, depuis 35ans ! Si vous appréciez nos découvertes, nos rencontres, nos aquarelles, dessins avec logiciel, modelage-sculpture, point de croix,dentelle au fuseau, jardinage écolo, peintures décoratives avec des ocres, etc... nous serons ravis ! Venez partager vos idées, vos compétences !
  • Contact

*

 

magnétisme universel

"Magnétisme Universel"

par Ruben (Bougival)


Danièle, Guérisseuse-Magnétiseuse 

soins à Montargis et à distance

 

 

gif-Boutique-Mamigoz-1.gif

Bienvenue,

Merci de votre confiance !

 

 


Bienvenue au Jardinoux !!!



Api sur les sables !

Api (Terrier du Tibet) 
"Attention chien Gentil !"

Traduction

 

Information :

magnétisme universel

Danièle,

Guérisseuse-Magnétiseuse

à Montargis et à distance

 

gif Boutique Mamigoz-1

Chambres d'Hôtes et Gîtes amis

0vblomma2   Michel et Anne, leurs chambres d'hôtes et gîte

au Domaine de la Bardinière ( Poiré-sur-Vie en Vendée)

0vblomma2   MrMme Blier, leurs gîtes dans les polders des 4 Salines

à côté du Mont Saint-Michel (Roz-sur-Couesnon).

0vblomma2   Liza, sa chambre d'hôtes, sa cantine littéraire

à Nafplio en Grèce

0vblomma2   Dominique et Joël, leurs gîtes dans le bocage de Bannalec

(près de Pont-Aven ou Quimperlé) dans le Finistère.

 

Nous contacter

 

61867260-Marie-Desbons-.jpg

Contact par écrit !

D'où venez-vous ?